jeudi 30 janvier 2014

Panorama automobile: marché américain 2013

Après cette très longue absence, voici le retour du blog. Le rythme devrait cependant être moins soutenu que par le passé.

Pour commencer cette nouvelle année, je vous propose un panorama 2013 des ventes de voitures aux Etats-Unis, car c'est quelque chose qui m'a toujours intrigué et que nous connaissons assez mal. Pour vous relater le top 30 des ventes automobiles aux USA, je me suis appuyé sur l'excellent article de Frédéric Euvrard dans Le blog automobile.
Ford F-Series

Le marché: 15,6 millions d'unités (+8%)
01: Ford F-Series    763 402
02: Chevrolet Silverado     280 414
03: Toyota Camry     408 484
04: Honda Accord     366 678
05: Ram Pick Up     355 673
06: Honda Civic     336 180
07: Nissan Altima     320 373
08: Honda CR-V     303 904
Honda CR-V
09: Toyota Corolla/Matrix     302 180
10: Ford Escape     295 993
11: Ford Fusion     295 280
12: Chevrolet Cruze    248 224
13: Hyundai Elantra     247 912
14: Chevrolet Equinox     238 192
15: Toyota Prius     238 228
16: Ford Focus    234 570
17: Toyota RAV4     218 249
18: Hyundai Sonata     203 648
19: Chevrolet Malibu     200 594
20: Ford Explorer     192 397
21: GMC Sierra     184 389
Ford Fusion
22: Jeep Grand Cherokee     174 275
23: Volkswagen Jetta     163 793
24: Nissan Rogue     162 751
25: Toyota Tacoma     159 485
26: Chevrolet Impala     156 797
27: Kia Optima     155 893
28: Jeep Wrangler     155 502
29: Chevrolet Tahoe/Suburban     134 762
30: Nissan Sentra    129 143

Quels enseignements pouvons nous en titrer?
Tout d'abord, que les marques japonaises se portent bien, voire même très bien. Ainsi par exemple, Honda classe deux voitures dans le top 8 (le seul), dont, le CR-V, à la première place des SUV. Toyota fait de même dans le top 9.
Chevrolet Malibu
Après un passage à vide, les ventes de pick ups sont de nouveau en hausse, comme en témoignent les hausses du Ram (Chrysler Dodge) et surtout du F-Series de Ford qui est depuis 30 ans le leader incontesté.
La première voiture européenne est la Volkswagen Jetta, seulement 23ème et la première hybride est la Toyota Prius, 15ème. 

dimanche 15 décembre 2013

De retour bientôt

Bonjour à toutes et tous,

Je me rend compte que j'ai laissé mon blog de côté ces derniers temps. Ce billet n'est d'ailleurs que le sixième de l'année, veuillez m'en excuser, surtout que l'actualité automobile a été plutôt riche (PSA par exemple). 
J'ai été absorbé par un autre de mes blogs "Savourer le thé" qui comme son nom l'indique traite du thé. 

Je vais donc essayer de produire de nouveau et régulièrement des articles traitant de l'actualité high tech et automobile. 

Bonne fêtes

mercredi 29 mai 2013

Better Place, le partenaire de Renault en faillite

La faillite de Better Place est une triste nouvelle pour Renault et va gravement contrarier sa stratégie. Le 26 mai elle a déposé le bilan. 

Le promesse Better Place:
Station Better Place et Renault Fluence (agrandir)
En effet, Renault s'était associé 2008 avec la start-up israélienne qui proposait un concept innovant consistant en la location des batteries pour les véhicules électriques. Deux des freins majeurs de la voiture électrique sont son autonomie et le temps de charge de la batterie. C'est pourquoi, le concept de Better Place en disposant des "stations service" procédant à l'échange de la batterie en 10 minutes paraissait si prometteur. Ici, plus de temps d'attente, fini l'usure de la batterie, mais des écueils persistent. Ainsi, par exemple, la formule nécessite l'achat de la voiture (un seul modèle proposé) chez Better Place et la souscription à un abonnement pour bénéficier du remplacement de la batterie.

Le partenariat avec Renault:
La société du jeune entrepreneur Shai Agassi ne fabricant pas de voitures, et ayant besoin de financements, elle a trouvé comme partenaire industriel, Renault. Le constructeur français qui s'investi grandement dans l'électrique a logiquement choisi d'entrer dans l'aventure en fournissant sa Renault Fluence, une sorte de Mégane 4 portes "low cost" (base Mégane 2) destinée à l'origine aux pays émergents. Il s'agit ici, plus précisément de sa version électrique Fluence ZE, également disponible en France. Carlos Ghosn envisageait à terme de développer ce système dans l'ensemble de l'Europe de l'Ouest.

La faillite de Better Place:
Tout avait bien commencé avec l'érection de "stations service" et des clients affluant. Shai Agassi a même fait les couvertures de Fortune et Forbes, en étant même classé parmi les 100 personnes plus influentes du monde selon ce dernier. Mais l'euphorie de la nouveauté est vite retombée. Ainsi, Better Place et Renault prévoyaient la vente de 100000 voitures sur ses trois marchés tests (Israël, Pays-Bas et Danemark) d'ici à 2016. Au final, à peine plus de 1100 voitures circulent actuellement.

Quel impact pour Renault?:
L'investissement du constructeur français dans Better Place, bien qu'il soit tenu secret, semble malgré tout limité. Aux dernières nouvelles, Renault réclamerait 65 millions € à son ancien partenaire. Mais, le problème vient plus de sa stratégie générale. Ainsi, depuis plus de 5 ans, Carlos Ghosn s'est lancé quasiment à corps perdu dans le véhicule électrique avec une gamme large (Twizy, Zoe, Fluence ZE, Kangoo ZE). Et ceci peut se révéler problématique, car presque tous les concurrents (dont Peugeot) ont au moins un modèle hybride thermique/électrique dans leur gamme, Renault en est dépourvu. Et quand on sait que les ventes de véhicules hybrides se portent bien... Par exemple, chez les deux précurseurs que sont Toyota et Honda, plus de 50% de leurs Yaris et Jazz sont vendues en version hybride, en France et en Europe. De l'autre côté, sur le premier marché européen, l'Allemagne, seuls 3000 véhicules électriques ont été immatriculés en 2012, représentant seulement 1 voiture sur 1300. En France, nous faisons légèrement mieux, mais les chiffres restent très bas, 5600 immatriculations soit 1 voitures sur 350.

Sources: L'Usine nouvelle , La Tribune , AutoBlog , Les Echos , Le Point , Le Point

mercredi 1 mai 2013

Hyundai lance la garantie "Perte d'emploi" gratuite

En ce jour de Fête du Travail, Hyundai lance une opération marketing et de communication innovante. 

En effet, le constructeur coréen lance une "assurance perte d'emploi" sous le terme de "Pacte Hyundai". Plus précisément, en cas de perte d'emploi, l'acheteur d'une voiture neuve pourra se voir indemniser jusqu'à 3600€, cette aide en cas de chômage allant jusqu'à 300€ par mois pendant 1 an. A cela, s'ajoute également une aide à la recherche d'emploi (5 entretiens téléphoniques sur 3 mois). Cette offre existe déjà aux Etats-Unis et au Canada, mais est inédite en France.
Pacte Hyundai incluant garantie perte d'emploi

Hyundai défini cette opération dans son communiqué de presse comme: "Cette offre répond à une des préoccupations majeures des consommateurs, dans un contexte économique morose, où la confiance des ménages ne cesse de se dégrader", "Compte tenu de la morosité de l'économie, il y a un certain nombre de clients qui restent dans l'attentisme", "Il s'agit de personnes qui ne sont pas forcément en risque de se retrouver au chômage dans l'immédiat, mais qui sont tout de même inquiets pour l'avenir".

Cette garantie perte d'emploi inédite en France est donc une stratégie pour lever les freins à l'achat que subissent actuellement les constructeurs automobile et qui explique un marché baissier depuis plusieurs années en Europe. Ce climat met en danger les constructeurs automobiles car cette industrie est lourde, elle a besoin d'une certaine stabilité (masse salariale importante, achats lourds, investissements de long terme, ...)

Hyundai, un coutumier du fait:
Hyundai est un habitué des offres marketing "coup de point". Avant cette garantie "perte d'emploi", le groupe sud-coréen avait déjà bousculé le marché il y a quelques années avec la garantie 7 ans chez sa filiale Kia, puis sous sa propre marque en 5 ans.
Et, il ne faut pas oublier que sur son nouveau diesel 1.6l i-DTEC diesel, Honda propose une garantie de 10 ans et surtout 1 million de kilomètres. Les constructeurs sud-coréens et japonais semblent très agressifs sur les services annexes. Les constructeurs européens et notamment français seraient inspirés de faire des efforts, car les garanties 2 ans 100.000 km sont encore légion.   

Les conditions de l'offre "Pacte Hyundai" 
La clause Hyundai ne prend bien sûr en compte que la perte involontaire d'emploi et non volontaire ou pour faute. Elle s'ajoute à la garantie 5 ans kilométrage illimitée. 
Dans le cas d'un achat comptant, 300€ maximum par mois seront versés à l'acheteur sur une durée d'un an (soit 3600€). Dans le cas d'un achat à crédit, l'indemnisation ne pourra excéder les mensualités ou 300€.
La prise en charge commence au 31ème de chômage et couvre l'année (durée) suivant l'achat du véhicule.

Sources: Le Point , Europe 1 , RTL , AutoPlus , FranceTV info

jeudi 21 février 2013

La France chute au 11eme rang de la production automobile

Chaine de montage Citroen C3 Aulnay
C'est encore une mauvaise nouvelle pour l'industrie automobile en France. Alors que Renault et PSA (Peugeot et Citroën) connaissent de graves difficultés, la production nationale continue à régresser.

En effet, alors que l'on parle de réductions d'effectifs chez les constructeurs français, voire même d'usines menacées (Renault Sandouville, PSA Rennes) ou de fermetures (PSA Aulnay), la France vient de perdre sa place dans le top 10 mondial. 

La France vient de se faire chiper sa 10ème place mondiale par la Thaïlande qui profite des constructeurs japonais (Honda, Toyota, Mitsubishi, ...) et de Ford. Le constat est cruel, car seuls deux constructeurs étrangers produisent sur le sol français, à savoir Smart et Toyota. Ceci démontre un grave problème de compétitivité notamment face à nos voisins directs comme l'Espagne ou encore le Royaume-uni (Honda, Nissan, ...). L'écart avec les géants que sont le Japon, les Etats-Unis, le Canada, la Corée du Sud, la Chine et l'Allemagne ne cesse de croître lui aussi.

Sources : La pratique de l'auto sur France Info  , CCFA , connaissances perso

mardi 5 février 2013

Dell dit au revoir à la Bourse

Comme il était prévu depuis plusieurs semaines, Dell est sorti volontairement du système boursier en regagnant son indépendance.

Cet acte est important dans le monde de l'high tech car cette opération de rachat d'action n'est pas arrivée depuis longtemps. 
En effet, le secteur informatique hardware et software va vers des concentrations (Palm racheté par HP, LaCie par Seagate, Medion par Lenovo, Adobe par Oracle, ...) ou des introductions en bourse (Facebook, ...).

Dell va racheter ses actions boursières pour 24,4 milliards $ soit 18 milliards €, et donc 2 milliards $ de plus qu'estimés initialement par le monde de la finance. 

La manoeuvre va mettre à contribution Michael Dell (fondateur de la marque), qui va donc en redevenir le dirigeant, le fonds d'investissement américain Silver Lake à hauteur de 11 milliards € et surprise, Microsoft avec 2 milliards.
Certains voient cet investissement de Microsoft dans la firme Round Rock comme une manière de s'allier avec un grand constructeur pour contrer une éventuelle offensive de Google avec Chrome OS, équipant dejà Samsung, Acer, Lenovo et HP.

Cette opération a lieu alors que Dell est en crise, avec une rentabilité en baisse et la perte de son siège de n°1 mondial des PC depuis quelques. Ceci est dû principalement au marché des PC en baisse, une gamme qui s'est un peu déphasé des attentes des consommateurs et une concurrence des asiatiques Acer, Asus et surtout Lenovo. Enfin le constructeur texan est de plus en plus concurrencé sur le marché professionnel et entreprises, alors que c'est sa source de profit principale.

Tout devrait être fini vers fin août.

mercredi 30 janvier 2013

Connaitre le % d'usure de la batterie de son PC portable sans application

C'est une manipulation que je fais de temps en temps, mais que je n'avais jamais partagé. 

Vous possédez un ordinateur portable depuis quelques années et vous remarquez une baisse importante de l'autonomie, les charges sont de plus en plus fréquente. Vous vous demandez donc: ma batterie est usée à quelle hauteur? Dois je la remplacer?

Si vous possédez un ordinateur sous Windows 7 (je n'ai pas testé sur XP, Vista et Windows 8) vous pouvez connaitre le % d'usure de la batterie sans avoir à ajouter une application ou un programme (souvent accompagnés de malwares en plus). La manipulation est simple et le processus prends environ 1 minute 30 pour un résultat extrêmement précis. 
Suivez ce tutoriel décrivant pas à pas les étapes, cliquez sur mes captures d'écran pour les agrandir:

1/ Activez l'invite de commande

Il faut que vous appeliez l'invite de commande pour dialoguer avec l'ordinateur. Rien de plus simple:
Cliquez sur Démarrer (coin bas gauche) > dans la barre "recherche" > écrivez CMD > appuyez sur "Entrée"

2/ Entrez la ligne de commande

Une boite de dialogue invite de commande apparaît. Maintenant tapez tout simplement: powercfg -energy 
Appuyer sur "Entrée" et patientez 60 secondes comme annoncé.
cfg signifie configuration, veuillez à bien respecter, il y a un espace devant le tiret. Ce tiret est la barre du "6" 

3 Repérez où se situe le fichier

L'avant dernière ligne vous signale l'endroit où le fichier créé avec la réponse se situe. Il s'agit d'un simple texte sous forme de page web qui peut fonctionner sans accès à internet puisque c'est un fichier sur le disque dur. Normalement elle situe dans le dossier racine au nom d'utilisateur: C/Users/[nom d'utilisateur] et se nomme "energy-report.html"

4/ Ouvrez le fichier, trouvez les données, évaluez le % d'usure

Allez vers la fin de la page, un paragraphe se nomme "Batterie: informations sur la batterie"
Une simple division "dernier rechargement complet" / "capacité théorique" vous donnera le % d'usure de la batterie.
Ici, ma batterie est à 91,3% de sa capacité d'origine ou à 8,7% d'usure

NB: si l'invite de commande dit que vous n'avez pas les droits bien que vous soyez l'administrateur, allez dans le panneau de configuration et baissez temporairement les droits.

Source: malheureusement, je ne m'en souviens plus

mardi 11 décembre 2012

6 nouvelles chaines pour la TNT et arret des emetteurs TNT dans la nuit 11 au 12.

Edit: Dimanche 10 fevrier: Si vous n'arrivez pas à avoir les nouvelles chaines par la TNT alors que vous êtes en zone couverte, c'est un problème d'antenne ayant un spectre de fréquences trop étroit.

Demain, le 12 décembre 2012, douze chaînes viendront s'ajouter sur la TNT. Ce lancement sera échelonné par zone. Ainsi ce seront la l' Ile de France, les Bouches du Rhône, la Gironde, l'Aube, l'Yonne et une partie des Pyrénées Atlantiques. Je vous propose donc un petit focus:

1/ L'émetteur TNT sera désactivé dans le nuit du 11 au 12 décembre.
Afin de mettre à jour les installations, les émetteurs TNT seront désactivés pendant la nuit précédant l'arrivée des nouvelles chaînes. La seule façon de ne pas être gêné et de dire " je ne reçois plus la TNT , la TNT est en panne " sera de la regarder par sa box internet pendant cette période.

2/ Que devrais-je faire avec mon téléviseur ou mon décodeur TNT?
C'est tout simple, il suffira de faire une recherche des chaînes. Allez dans le menu installer/installation puis recherche de chaînes. 

3/ Pas tuner TNT HD sur votre téléviseur ou décodeur = pas de nouvelles chaines.
Si vous avez un téléviseur de plus de 3 ans, il y a de fortes chances que vous ne puissiez recevoir les six nouvelles chaines, car elles sont exclusivement diffusées en HD. Seule solution malheureusement, prendre un décodeur HD.

4/ Quelles nouvelles chaines et mon avis?
- HD1 (n°20)
Chaîne du groupe TF1: elle diffusera des "réchauffés" du groupe comme 4h25 de Julie Lescaut dès le lancement, des séries américaines inédites et quelques films en soirée (ex: De l'ombre à la lumière dimanche 16). 
Donc qualité des programmes très inégale.  
- L'Equipe 21 (n°21)
Chaîne du groupe Amaury (Le Parisien, L'Equipe): elle diffusera des flashes info sur le sport et des retransmissions de sports peu diffusés.
- 6ter (n°22)
Chaîne du groupe M6: elle diffusera des séries et téléfilms ainsi que quelques films en soirée. On retrouve les émissions de cuisine de M6 et la ligne éditoriale est plus pour les femmes.
- Numero 23 (n°23)
Indépendante: chaîne avec comme ligne éditoriale la diversité. Concept assez flou, avec des séries et téléfilms très "divers". 
- RMC Découverte (n°)
Chaîne du groupe NexRadioTV: elle diffusera des documentaires et des enquêtes. Elle reprendra notamment quelques programmes de Discovery Channel (ex: Top Gear, Stan Lee, ...), et il y aura un thématique par jour (science, animaux, voyages, histoire, ...). De loin la chaîne la plus intéressante selon moi.
- Chérie 25 (n°25)
Chaîne du groupe NRJ: elle diffusera des programmes visant le public féminin.

5/ Les régions et les dates:
– à partir du 12 décembre 2012: Paris, Marseille, Bordeaux, Auxerre, Troyes, Bayonne
– à partir du 26 mars 2013: Nantes, Tours, Rennes, Brest, Angers, Le Mans
– à partir du 11 juin 2013: Rouen, Le Havre, Chartres, Cherbourg, Laval
– à partir du 24 septembre 2013: Toulon, Nice, Avignon, Ajaccio
– à partir du 22 octobre 2013: Metz, Nancy, Strasbourg
– à partir du 17 décembre 2013: Lille, Amiens, Dunkerque
– à partir du 21 janvier 2014: Orléans, Poitiers, Limoges, La Rochelle, Bourges
– à partir du 8 avril 2014: Clermont Ferrand, Le Puy, Reims
– à partir du 10 juin 2014: Besançon, Dijon, Le Creusot
– à partir du 23 septembre 2014: Montpellier, Perpignan, Carcassonne
– à partir du 21 octobre 2014: Toulouse, Aurillac, Epinal, Mulhouse
– à partir du 7 avril 2015: Grenoble, Chambery
– à partir du 2 juin 2015: Lyon, Saint Etienne, Chamonix

Sources: TouteLaTNT , Telerama , Les Echos , Le Point , Metro

jeudi 6 décembre 2012

Qualité du carburant en baisse et réduction de l'intervalle des révisions des constructeurs français

Encore une fois je vais reprendre l'excellente chronique de Jean Remy Macchia sur France Info, la Pratique de l'auto

Cette semaine, il a notamment été question de deux sujets qui m'ont paru importants. Tout d'abord, la qualité des carburant est en baisse depuis une dizaine d'année et ensuite les constructeurs français (Peugeot, Citroën et Renault) qui ont augmenté ces derniers mois la périodicité des révisions de leurs véhicules de 2 ans à 1 an. 

1/ La qualité des carburants en baisse
On a commencé à parler de la qualité des carburants à l'apparition des moteurs diesel à rampe commune (commune rail), inventés par Fiat et inaugurés sur l'Alfa Romeo 156. Maintenant tous les diesels sont à rampe commune, donnant de meilleurs rendements, de meilleures consommations et plus de souplesse. Mais il y a un revers. Cette technologie étant plus pointue, elle pardonne moins les approximations, et notamment la présence d'eau au niveau des injecteurs. Ainsi entre 1997 et le milieu des années 2000, beaucoup de moteurs ont été endommagés, voire cassés à cause de cela.

Mais maintenant, la situation s'est inversée. Alors que les pannes dues à de l'eau dans le gazole sont en baisse avec l'effort des pétroliers, ce sont maintenant les moteurs essence qui souffrent. Ceci s'explique par l'avènement du E10, le "fameux Sans plomb 95 plus écologique" car étant constitué à 10% de bioéthanol (majoritairement à base de betterave en France). Ce carburant dit "vert" est une absurdité totale car sur le plan économique, alors que l'on parle du prix des denrées alimentaires qui flambe ont les gaspillent en carburant. Il en est de même du coté technique, car l'E10 est moins bien assimilé par les moteurs que de l'essence pure, et c'est surtout vrai pour les moteurs datant d'avant 2009, car la plupart utilisent des bougies chaudes et non froides. Enfin, cet éthanol favorise la condensation de l'eau, très nocive pour le moteur. Pour faire simple, le E10 est agressif pour les moteurs et inefficient coté écologie (surfaces à cultiver ...).

2/ La périodicité des révisions passe de 2 ans à 1 an sur les voitures françaises
Alors que les voitures sont plutôt fiables, Peugeot, Citroën et Renault ont décidé d'augmenter la fréquence des révisions. Pour Renault cela concerne les nouveaux modèles et pour PSA, ce sont toutes les voitures. On arrive donc dans une situation difficilement justifiable. Par exemple, prenons une 208 achetée en septembre et une autre en décembre. La première sera à faire réviser tous les 2 ans et la seconde tous les ans. Difficile de croire à une baisse de fiabilité.
Quel impact cela aura t il? Une hausse des frais de fonctionnement de la voiture pour le particulier.
Est-ce un moyen pour les constructeurs français dont la rentabilité est malmenée de renouer avec les bénéfices? voir ici

mercredi 14 novembre 2012

Des géants de l'électronique japonaise en crise: Sharp, Panasonic et Sony

La semaine nous apprenions des nouvelles inquiétantes au sujet de la santé de trois géants de l'industrie électronique japonaise. Ayant attendu un peu pour avoir du recul, j'écris un article maintenant. 

Les trois sociétés concernées sont Panasonic, Sony et Sharp, soit tout simplement des ex leaders. Cette situation revêt à mon sens, une certaine ironie. En effet, c'est ces sociétés qui ont sonné le glas des entreprises leaders de l'époque qui étaient européennes ou américaines. Maintenant ces sociétés japonaises de la high tech sont menacées de la même façon (prix, innovation, ...) par les concurrents coréens, taïwanais et chinois tels que LG, Samsung, Asus, Acer, TCL, Lenovo ou encore Haier. A cela, s'ajoute les répercussions du tsunami, le taux élevé du yen rendant les produits nippons moins compétitifs et un boycott sur le sol chinois suite aux tensions politiques entre le Japon et la Chine au sujet des îles Senkaku.

La situation la plus critique est sans conteste celle de Sharp. Ainsi, l'inventeur de l'écran LCD et grand précurseur des technologies d'affichage a vu sa note baisser de six crans d'un coup par l'agence de notation Fitch, vendredi 2 novembre. Sharp est donc passé à B- ce qui correspond à "un émetteur ne présentant qu'une assez faible sécurité de remboursement sur le long terme". 
La raison de ce lourd abaissement? La prévision de perte pour l'exercice 2012-2013 a augmenté, s'établissant à 4,5 milliards d'euros. La firme d'Osaka spécialiste des écran et des téléviseurs subi de plein fouet la concurrence des coréens LG et Samsung que ces derniers dominent largement. En vendant avec des marges très réduites, ils ont cassé le marché, après Philips qui est en train de transférer sa division TV à un partenaire taïwanais, Sharp semble être la prochaine victime. Et pour ne rien arranger, Sharp subi aussi le taux de change du yen, qui rend ses produits moins attractifs à l'export. L'avenir de l'entreprise plus que centenaire semble lourdement compromis, certains analystes prévoyant déjà un rachat (Hon Hai plus connu sous le nom de Foxconn ou Apple), voire même la faillite à moyen-long terme.

Pour Panasonic, la situation est moins préoccupante mais relativement similaire dans les faits. Standard & Poor's, autre agence de notation, a dégradé le fabricant de Kadoma de deux crans à BBB estimant que "la lourde perte allait affaiblir, cette année, son profil financier et entraver son rétablissement" ce qui correspond à un "émetteur de qualité moyenne mais en mesure de faire face à leurs obligations de manière adéquate". Panasonic entrevoit une perte pour l'exercice en cours, de 7,6 milliards d'euros.

Concernant Sony la situation semble moins grave. Car le plus dur semble passé. Après huit années consécutives de pertes, ces dernières se réduisent de plus en plus suite aux nombreuses réductions d'effectif et de fermetures d'usines.

La situation est grave car ces trois entreprises représentent 3,6% du PNB japonais. 
Chiffre d'affaires en milliards d'euros: Panasonic 77,74 ; Sony 64,25 ; Sharp 24,31 soit un total de 166 milliars d'€ un peu moins que Toyota

dimanche 11 novembre 2012

Suzuki se retire des Etats Unis.

L'info est tombée en début de semaine mais n'a été que très peu reprise dans les médias, et même totalement inexistante à la télé et radio.

La division automobile de Suzuki se retire des Etats Unis et est mis sous le régime du Chapitre 11 du Code des faillites. Ce retrait ne concerne que la division automobile, les divisions moto et nautiques seront toujours présentes. Le constructeurs japonais justifie son retrait par le taux de change défavorable du Yen, et la gamme se composant de petites voitures et de petits tout terrain, peu adaptés au marché américain.
Etrangement, la filiale canadienne de Suzuki continuera de vendre des voitures.

Ainsi, entre avril 2011 et mars 2012, Suzuki USA a connu un déficit de 15,8 millions de dollars en ne vendant que 26 000 voitures soit l'équivalent du nombre de Citroën C5 vendues en France (26 027). A titre de comparaison Suzuki France a vendu 19 237 exemplaires.

Suzuki va donc pouvoir concentrer plus de moyens sur les marchés émergents qui sont plus adaptés à sa gamme, avec en tête l'Inde, où il est actionnaire majoritaire du leader Maruti.

mardi 23 octobre 2012

Joe Mobile victime d'un bad buzz dès son lancement?

Ce 23 octobre est important dans le monde des opérateurs français puisqu'il marque le lancement d'un nouvel opérateur. Il s'agit de Joe Mobile. Qui se cache sous ce nom étrange? Tout simplement SFR essayant de concurrencer les MVNO de Bouygues (B&You) et d'Orange (Sosh), mais surtout Free Mobile.


Mais ce jour de lancement semble dur pour le MVNO de SFR. En effet, je n'ai pas pu suivre le lancement diffusé sur internet, donc je l'ai observé via Twitter avec le #JoeMobile. Et le résultat est assez triste pour le nouvel entrant, car il me semble y avoir un réel bad buzz. Ce phénomène se traduit par des internautes raillant Joe Mobile sur divers aspects, et même des sites internet très fréquentés comme UniversFreebox qui n'hésitent pas à parler "d'astuces pour faire payer plus", en arguant que certains services inclus chez les concurrents,  sont ici en hors forfait (ex: appels depuis l'étranger). Je vous ai mis quelques tweets en illustration.

Ce qui est principalement reproché à Joe Mobile:
- Avoir beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux en annonçant une révolution
- Deux offres qui n'ont rien de révolutionnaires en termes de mix (appel, data) et surtout de prix (Sosh et B&You)
- Ironiquement Joe Mobile propose grosso modo la même chose que SFR Red, mais pour quelques centimes de plus
- Pour un opérateur dit 2.0 et communautaire façon Sosh et B&You, il n'y a toujours pas de page Wikipedia dédiée
- Des zones pas très claires dans CGV (ex: appels vers et depuis l'étranger non inclus)


En conclusion, on ne peut pas tirer de bilan quelques heures seulement après le lancement de Joe Mobile. J'espère que Joe Mobile trouvera son public, car un crash au lancement est toujours dur pour les personnes qui se sont investies dans le projet. Mais vu les premières réactions sur Twitter, parfois même violentes et moqueuses, auxquelles s'ajoute la présence depuis plus d'un an de Free Mobile, Sosh et B&You, la tâche semble dure. D'autant que la tentative précédente de SFR avec sa gamme Red, sans être un échec n'a pas été un succès non plus.  
Enfin, je compatis avec l'équipe communication, marketing et les community managers de Joe Mobile qui doivent être sous tension actuellement.
En espérant que Joe Mobile ne devienne pas un bad buzz servant de cas d'étude dans les écoles de commerce: La stratégie d'avoir beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux en promettant beaucoup, pour au final s'aligner sur la concurrence, se serait-elle retourné contre son créateur?




NB: Ceci n'est qu'un ressentiment de ma part, si vous êtes en désaccord (ou d'accord), n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Sources: Mon compte twitter et mon suivi de #JoeMobile