mardi 11 décembre 2012

6 nouvelles chaines pour la TNT et arret des emetteurs TNT dans la nuit 11 au 12.

Edit: Dimanche 10 fevrier: Si vous n'arrivez pas à avoir les nouvelles chaines par la TNT alors que vous êtes en zone couverte, c'est un problème d'antenne ayant un spectre de fréquences trop étroit.

Demain, le 12 décembre 2012, douze chaînes viendront s'ajouter sur la TNT. Ce lancement sera échelonné par zone. Ainsi ce seront la l' Ile de France, les Bouches du Rhône, la Gironde, l'Aube, l'Yonne et une partie des Pyrénées Atlantiques. Je vous propose donc un petit focus:

1/ L'émetteur TNT sera désactivé dans le nuit du 11 au 12 décembre.
Afin de mettre à jour les installations, les émetteurs TNT seront désactivés pendant la nuit précédant l'arrivée des nouvelles chaînes. La seule façon de ne pas être gêné et de dire " je ne reçois plus la TNT , la TNT est en panne " sera de la regarder par sa box internet pendant cette période.

2/ Que devrais-je faire avec mon téléviseur ou mon décodeur TNT?
C'est tout simple, il suffira de faire une recherche des chaînes. Allez dans le menu installer/installation puis recherche de chaînes. 

3/ Pas tuner TNT HD sur votre téléviseur ou décodeur = pas de nouvelles chaines.
Si vous avez un téléviseur de plus de 3 ans, il y a de fortes chances que vous ne puissiez recevoir les six nouvelles chaines, car elles sont exclusivement diffusées en HD. Seule solution malheureusement, prendre un décodeur HD.

4/ Quelles nouvelles chaines et mon avis?
- HD1 (n°20)
Chaîne du groupe TF1: elle diffusera des "réchauffés" du groupe comme 4h25 de Julie Lescaut dès le lancement, des séries américaines inédites et quelques films en soirée (ex: De l'ombre à la lumière dimanche 16). 
Donc qualité des programmes très inégale.  
- L'Equipe 21 (n°21)
Chaîne du groupe Amaury (Le Parisien, L'Equipe): elle diffusera des flashes info sur le sport et des retransmissions de sports peu diffusés.
- 6ter (n°22)
Chaîne du groupe M6: elle diffusera des séries et téléfilms ainsi que quelques films en soirée. On retrouve les émissions de cuisine de M6 et la ligne éditoriale est plus pour les femmes.
- Numero 23 (n°23)
Indépendante: chaîne avec comme ligne éditoriale la diversité. Concept assez flou, avec des séries et téléfilms très "divers". 
- RMC Découverte (n°)
Chaîne du groupe NexRadioTV: elle diffusera des documentaires et des enquêtes. Elle reprendra notamment quelques programmes de Discovery Channel (ex: Top Gear, Stan Lee, ...), et il y aura un thématique par jour (science, animaux, voyages, histoire, ...). De loin la chaîne la plus intéressante selon moi.
- Chérie 25 (n°25)
Chaîne du groupe NRJ: elle diffusera des programmes visant le public féminin.

5/ Les régions et les dates:
– à partir du 12 décembre 2012: Paris, Marseille, Bordeaux, Auxerre, Troyes, Bayonne
– à partir du 26 mars 2013: Nantes, Tours, Rennes, Brest, Angers, Le Mans
– à partir du 11 juin 2013: Rouen, Le Havre, Chartres, Cherbourg, Laval
– à partir du 24 septembre 2013: Toulon, Nice, Avignon, Ajaccio
– à partir du 22 octobre 2013: Metz, Nancy, Strasbourg
– à partir du 17 décembre 2013: Lille, Amiens, Dunkerque
– à partir du 21 janvier 2014: Orléans, Poitiers, Limoges, La Rochelle, Bourges
– à partir du 8 avril 2014: Clermont Ferrand, Le Puy, Reims
– à partir du 10 juin 2014: Besançon, Dijon, Le Creusot
– à partir du 23 septembre 2014: Montpellier, Perpignan, Carcassonne
– à partir du 21 octobre 2014: Toulouse, Aurillac, Epinal, Mulhouse
– à partir du 7 avril 2015: Grenoble, Chambery
– à partir du 2 juin 2015: Lyon, Saint Etienne, Chamonix

Sources: TouteLaTNT , Telerama , Les Echos , Le Point , Metro

jeudi 6 décembre 2012

Qualité du carburant en baisse et réduction de l'intervalle des révisions des constructeurs français

Encore une fois je vais reprendre l'excellente chronique de Jean Remy Macchia sur France Info, la Pratique de l'auto

Cette semaine, il a notamment été question de deux sujets qui m'ont paru importants. Tout d'abord, la qualité des carburant est en baisse depuis une dizaine d'année et ensuite les constructeurs français (Peugeot, Citroën et Renault) qui ont augmenté ces derniers mois la périodicité des révisions de leurs véhicules de 2 ans à 1 an. 

1/ La qualité des carburants en baisse
On a commencé à parler de la qualité des carburants à l'apparition des moteurs diesel à rampe commune (commune rail), inventés par Fiat et inaugurés sur l'Alfa Romeo 156. Maintenant tous les diesels sont à rampe commune, donnant de meilleurs rendements, de meilleures consommations et plus de souplesse. Mais il y a un revers. Cette technologie étant plus pointue, elle pardonne moins les approximations, et notamment la présence d'eau au niveau des injecteurs. Ainsi entre 1997 et le milieu des années 2000, beaucoup de moteurs ont été endommagés, voire cassés à cause de cela.

Mais maintenant, la situation s'est inversée. Alors que les pannes dues à de l'eau dans le gazole sont en baisse avec l'effort des pétroliers, ce sont maintenant les moteurs essence qui souffrent. Ceci s'explique par l'avènement du E10, le "fameux Sans plomb 95 plus écologique" car étant constitué à 10% de bioéthanol (majoritairement à base de betterave en France). Ce carburant dit "vert" est une absurdité totale car sur le plan économique, alors que l'on parle du prix des denrées alimentaires qui flambe ont les gaspillent en carburant. Il en est de même du coté technique, car l'E10 est moins bien assimilé par les moteurs que de l'essence pure, et c'est surtout vrai pour les moteurs datant d'avant 2009, car la plupart utilisent des bougies chaudes et non froides. Enfin, cet éthanol favorise la condensation de l'eau, très nocive pour le moteur. Pour faire simple, le E10 est agressif pour les moteurs et inefficient coté écologie (surfaces à cultiver ...).

2/ La périodicité des révisions passe de 2 ans à 1 an sur les voitures françaises
Alors que les voitures sont plutôt fiables, Peugeot, Citroën et Renault ont décidé d'augmenter la fréquence des révisions. Pour Renault cela concerne les nouveaux modèles et pour PSA, ce sont toutes les voitures. On arrive donc dans une situation difficilement justifiable. Par exemple, prenons une 208 achetée en septembre et une autre en décembre. La première sera à faire réviser tous les 2 ans et la seconde tous les ans. Difficile de croire à une baisse de fiabilité.
Quel impact cela aura t il? Une hausse des frais de fonctionnement de la voiture pour le particulier.
Est-ce un moyen pour les constructeurs français dont la rentabilité est malmenée de renouer avec les bénéfices? voir ici

mercredi 14 novembre 2012

Des géants de l'électronique japonaise en crise: Sharp, Panasonic et Sony

La semaine nous apprenions des nouvelles inquiétantes au sujet de la santé de trois géants de l'industrie électronique japonaise. Ayant attendu un peu pour avoir du recul, j'écris un article maintenant. 

Les trois sociétés concernées sont Panasonic, Sony et Sharp, soit tout simplement des ex leaders. Cette situation revêt à mon sens, une certaine ironie. En effet, c'est ces sociétés qui ont sonné le glas des entreprises leaders de l'époque qui étaient européennes ou américaines. Maintenant ces sociétés japonaises de la high tech sont menacées de la même façon (prix, innovation, ...) par les concurrents coréens, taïwanais et chinois tels que LG, Samsung, Asus, Acer, TCL, Lenovo ou encore Haier. A cela, s'ajoute les répercussions du tsunami, le taux élevé du yen rendant les produits nippons moins compétitifs et un boycott sur le sol chinois suite aux tensions politiques entre le Japon et la Chine au sujet des îles Senkaku.

La situation la plus critique est sans conteste celle de Sharp. Ainsi, l'inventeur de l'écran LCD et grand précurseur des technologies d'affichage a vu sa note baisser de six crans d'un coup par l'agence de notation Fitch, vendredi 2 novembre. Sharp est donc passé à B- ce qui correspond à "un émetteur ne présentant qu'une assez faible sécurité de remboursement sur le long terme". 
La raison de ce lourd abaissement? La prévision de perte pour l'exercice 2012-2013 a augmenté, s'établissant à 4,5 milliards d'euros. La firme d'Osaka spécialiste des écran et des téléviseurs subi de plein fouet la concurrence des coréens LG et Samsung que ces derniers dominent largement. En vendant avec des marges très réduites, ils ont cassé le marché, après Philips qui est en train de transférer sa division TV à un partenaire taïwanais, Sharp semble être la prochaine victime. Et pour ne rien arranger, Sharp subi aussi le taux de change du yen, qui rend ses produits moins attractifs à l'export. L'avenir de l'entreprise plus que centenaire semble lourdement compromis, certains analystes prévoyant déjà un rachat (Hon Hai plus connu sous le nom de Foxconn ou Apple), voire même la faillite à moyen-long terme.

Pour Panasonic, la situation est moins préoccupante mais relativement similaire dans les faits. Standard & Poor's, autre agence de notation, a dégradé le fabricant de Kadoma de deux crans à BBB estimant que "la lourde perte allait affaiblir, cette année, son profil financier et entraver son rétablissement" ce qui correspond à un "émetteur de qualité moyenne mais en mesure de faire face à leurs obligations de manière adéquate". Panasonic entrevoit une perte pour l'exercice en cours, de 7,6 milliards d'euros.

Concernant Sony la situation semble moins grave. Car le plus dur semble passé. Après huit années consécutives de pertes, ces dernières se réduisent de plus en plus suite aux nombreuses réductions d'effectif et de fermetures d'usines.

La situation est grave car ces trois entreprises représentent 3,6% du PNB japonais. 
Chiffre d'affaires en milliards d'euros: Panasonic 77,74 ; Sony 64,25 ; Sharp 24,31 soit un total de 166 milliars d'€ un peu moins que Toyota

dimanche 11 novembre 2012

Suzuki se retire des Etats Unis.

L'info est tombée en début de semaine mais n'a été que très peu reprise dans les médias, et même totalement inexistante à la télé et radio.

La division automobile de Suzuki se retire des Etats Unis et est mis sous le régime du Chapitre 11 du Code des faillites. Ce retrait ne concerne que la division automobile, les divisions moto et nautiques seront toujours présentes. Le constructeurs japonais justifie son retrait par le taux de change défavorable du Yen, et la gamme se composant de petites voitures et de petits tout terrain, peu adaptés au marché américain.
Etrangement, la filiale canadienne de Suzuki continuera de vendre des voitures.

Ainsi, entre avril 2011 et mars 2012, Suzuki USA a connu un déficit de 15,8 millions de dollars en ne vendant que 26 000 voitures soit l'équivalent du nombre de Citroën C5 vendues en France (26 027). A titre de comparaison Suzuki France a vendu 19 237 exemplaires.

Suzuki va donc pouvoir concentrer plus de moyens sur les marchés émergents qui sont plus adaptés à sa gamme, avec en tête l'Inde, où il est actionnaire majoritaire du leader Maruti.

mardi 23 octobre 2012

Joe Mobile victime d'un bad buzz dès son lancement?

Ce 23 octobre est important dans le monde des opérateurs français puisqu'il marque le lancement d'un nouvel opérateur. Il s'agit de Joe Mobile. Qui se cache sous ce nom étrange? Tout simplement SFR essayant de concurrencer les MVNO de Bouygues (B&You) et d'Orange (Sosh), mais surtout Free Mobile.


Mais ce jour de lancement semble dur pour le MVNO de SFR. En effet, je n'ai pas pu suivre le lancement diffusé sur internet, donc je l'ai observé via Twitter avec le #JoeMobile. Et le résultat est assez triste pour le nouvel entrant, car il me semble y avoir un réel bad buzz. Ce phénomène se traduit par des internautes raillant Joe Mobile sur divers aspects, et même des sites internet très fréquentés comme UniversFreebox qui n'hésitent pas à parler "d'astuces pour faire payer plus", en arguant que certains services inclus chez les concurrents,  sont ici en hors forfait (ex: appels depuis l'étranger). Je vous ai mis quelques tweets en illustration.

Ce qui est principalement reproché à Joe Mobile:
- Avoir beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux en annonçant une révolution
- Deux offres qui n'ont rien de révolutionnaires en termes de mix (appel, data) et surtout de prix (Sosh et B&You)
- Ironiquement Joe Mobile propose grosso modo la même chose que SFR Red, mais pour quelques centimes de plus
- Pour un opérateur dit 2.0 et communautaire façon Sosh et B&You, il n'y a toujours pas de page Wikipedia dédiée
- Des zones pas très claires dans CGV (ex: appels vers et depuis l'étranger non inclus)


En conclusion, on ne peut pas tirer de bilan quelques heures seulement après le lancement de Joe Mobile. J'espère que Joe Mobile trouvera son public, car un crash au lancement est toujours dur pour les personnes qui se sont investies dans le projet. Mais vu les premières réactions sur Twitter, parfois même violentes et moqueuses, auxquelles s'ajoute la présence depuis plus d'un an de Free Mobile, Sosh et B&You, la tâche semble dure. D'autant que la tentative précédente de SFR avec sa gamme Red, sans être un échec n'a pas été un succès non plus.  
Enfin, je compatis avec l'équipe communication, marketing et les community managers de Joe Mobile qui doivent être sous tension actuellement.
En espérant que Joe Mobile ne devienne pas un bad buzz servant de cas d'étude dans les écoles de commerce: La stratégie d'avoir beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux en promettant beaucoup, pour au final s'aligner sur la concurrence, se serait-elle retourné contre son créateur?




NB: Ceci n'est qu'un ressentiment de ma part, si vous êtes en désaccord (ou d'accord), n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Sources: Mon compte twitter et mon suivi de #JoeMobile

samedi 20 octobre 2012

Le système bonus-malus automobile va-t-il tuer les constructeurs français?

L'Assemblée nationale a voté un durcissement du barème bonus-malus écologique sur les émissions de CO2 pour les automobiles. Cela fait longtemps que je souhaitais faire un article à ce sujet. L'excellente chronique "La pratique de l'automobile" de Jean Remy Macchia du 15 octobre, m'en donne l'occasion. 

Ce qui va changer, un lourd durcissement des malus:
En soi, les seuils du barème bonus malus CO2 évolue peu puisque qu'il débutera à 135 gr de CO2 au lieu de 140. Ce qui va vraiment changer est le lourd durcissement des malus.
Ainsi, l'achat d'une voiture émettant plus de 150 gr de CO2/km sera majoré d'un malus de 1000€, rien que ça. L'addition peut donc vite s'avérer salée.
Jean Remy Macchia prend l'exemple d'une Renault Modus essence avec boite automatique, soit sa version qui consomme le plus dans la catégorie très prisée en ce moment des petits monospaces (entre citadines segments B type Clio et compactes segments C type Megane). La petite Renault Modus, qui n'est pas un monstre de puissance ni une grande voiture verra son malus multiplié par 2,7. Le malus passera de 750€ à 2000€. Un Qashqai 2 litres essence aurait un malus de 5000€, rien que ça. C'est a se demander si les parlementaires ont réalisé l'impact sur le consommateur.

Les impacts sur le marché:
JM Macchia soulève trois impacts négatifs:

- Risques de développement de filières avec des voitures venant de l'étranger:
Pour échapper au malus certains pourraient être tentés d'acheter leurs voitures à l'étranger, car déjà la TVA française est parmi les plus élevées. Les concessionnaires français risquent de ne pas apprécier.

- Risques d'appauvrissement des constructeurs car les marges sur les petites voitures sont plus faibles:
C'est là que le bas blesse. Alors que nos hommes et femmes politiques disent se battre pour le sauvegarder les deux constructeurs français PSA Peugeot Citroen et Renault, cette hausse des malus va les affaiblir. En effet, cela va inciter à acheter des voitures du segment A (Twingo, Up, ...) et B (Clio, Fiesta, ...). Cela va poser deux problèmes graves. 
Le premier est que les constructeurs ne gagnent presque pas d'argent sur ces modèles, les marges étant très basses. Cela ne va pas aider les trésoreries délicates de PSA et Renault.
Le second est que ces modèles sont les moins produits en France. Par exemple chez PSA: Citroen/Peugeot C1/107 sont fabriquées à 100% en République tchèque, les C3 Picasso 100% en Slovaquie, 208 en partie en Slovaquie. Chez Renault: Twingo 100% en Slovénie et la Clio 4 à 40% en Turquie. Une mauvaise nouvelle pour l'emploi après la fermeture annoncée de PSA Aulnay. 

- Va favoriser les diesels alors qu'ils émettent des particules fines et des NOX:
Là aussi, il y a un contre sens écologique. Le barème du bonus malus se base uniquement sur le rejet de CO2 qui est corrélé à la consommation. Ceci favorise donc de fait les moteurs diesel. Pourtant le diesel est reconnu comme plus nocif du fait des particules fines et des oxydes d'azote. La France continue donc de favoriser le diesel, pas étonnant que nous soyons en Europe les champions, alors que dans d'autres pays les essence sont plus présents.

Ma critique sur les femmes et hommes politiques, la mise en difficulté des constructeurs français et des classes populaires:
Il est impossible, en plus du volet écologiste, de ne pas voir dans cette modification du bonus malus, une tentative de protectionnisme déguisé à l'encontre des constructeurs allemands premium (Mercedes, BMW et Audi) qui voient leur ventes exploser en France. 
Mais ce raisonnement est très simpliste, voire même faussé. En effet, cette refonte favorise les segments A et B, moins rentables pour les constructeurs et l'emploi car beaucoup de modèles sont délocalisés pour justement être un minimum rentables.
Concernant l'écologie, ce n'est pas mieux, en se basant uniquement sur l'émission de CO2, cela favorise artificiellement le diesel par rapport à l'essence. Or, la plupart des publications scientifiques mettent prioritairement en cause les motorisations diesel du fait de leurs rejets de particules fines et d'oxydes d'azote (Nox). L'OMS a récemment donné raison à ces études. La France contre le reste du monde? En France, environ 70% des voitures vendues sont des diesel, une exception, dans presque tous les autres pays les essence représentent plus de 50%. Aux Etats Unis et au Japon le diesel ne représente que 2% des ventes, oui 2%!!! On incite donc nos constructeurs à fabriquer des modèles diesel alors qu'ils s'exporteront moins bien que les essence. Et après on parle d'écologie? 
Se pose également le problème de l'accès à l'automobile pour les personnes peu aisées. Imaginez une famille avec 3 ou 4 enfants. L'achat d'un monospace ou d'un break relativement grand est lourdement "malussé". C'est bien de les favoriser, mais tout le monde ne peut pas s'acheter des voitures hybrides (la moins chère Toyota Yaris hybrid) ou électriques.

S'il est adopté, le dispositif va faire passer la part des véhicules assujettis à cette taxation écologique de 11,6% en 2011 à plus de 18% en 2013.

mercredi 10 octobre 2012

Tutoriel: Installer des applications Android sur la Playbook

Vous souhaitez installer des applications Android sur votre Blackberry Playbook? Suivez ce tutoriel. 
Le processus est simple et à la portée de tous, pas besoin d'être développeur, il suffit juste de respecter les étapes. Temps de mise en place: environ 10-15 min la première fois 

1/ Introduction:
La tablette du fabricant canadien RIM a beaucoup de qualités. En effet, la Blackberry Playbook bénéficie d'une excellente finition avec des matériaux de qualité, un très bel écran avec l'un des meilleurs ratio de respect des couleurs et un son de qualité avec ses deux hauts parleurs. Néanmoins, elle a un très gros défaut.  Du fait de sa relative faible distribution, le magasin d'application, nommé App World, est très peu fourni, certains diront même famélique. Par exemple point d'applications officielles Transilien (SNCF), RATP, NFL, ... ou encore pire, même Twitter.
Seule solution, faire un "slideload" de la Playbook pour installer des applications Android. Vous pouvez télécharger les applications compatibles ou les créer vous même.
Pour permettre le slideload de la tablette il va falloir faire plusieurs opérations très simples:

2/ La préparation sur PC:
- téléchargez et installez "Java developper Kit" sur le site d'Oracle en cliquant ici. Choisssez version Windows X64 ou X86
- installez le logiciel DDPBinstaller en cliquant ici

3/ La préparation sur Playbook:
C'est la partie la plus facile:
- appuyez en haut à droite sur le logo paramètre (engrenage)
- appuyez sur "sécurité"
- appuyez sur "mode développement"
- activez le mode développement et créez un mot de passe (notez le bien)

4/ Trouver des applications Android: (choix 1)
Il faut trouver les fichiers des applications Android rendus compatibles avec la Playbook, c'est à dire des fichiers sous forme .APK transformés en .BAR . Vous pouvez les trouver sur des sites internet type Crackberry.com ou tapez les mots clés ".bar playbook android + le nom de l'application" dans Google. 

4/ Transformer soi-même une application .APK en .BAR: (choix 2)
Personnellement, j'ai opté pour cette méthode, car j'ai déjà des smartphones Android, et donc des applications. Cela permet aussi d'être sûr de disposer de la dernière version de l'application et d'être à jour. Pour créer des applications .BAR à partir d'applications .APK il faut:
- télécharger AppKik directement sur votre appareil Android via Google Play
- lancez AppKik et cliquez sur la flèche à droite de l'application souhaitée
- cliquez sur "sauver"
- connectez votre appareil Android à un PC 
- via l'explorateur Windows ouvrez le fichier AppKik et copier le fichier .APK de l'application sur votre PC 
- allez sur http://apk2bar.unker.net/ , faites un upload du fichier APK
- téléchargez le fichier qui sera maintenant au format .BAR  

5/ Installer les applications sur la Playbook:
- reliez votre Playbook à votre PC avec le cable USB
- lancez le logiciel DDBPintaller
- sur la Playbook, cliquez sur le "petit bonhomme" dans la barre de notification en haut, adresse IP s'affiche
- dans DDPBinstaller, entrez l'adresse IP affichée 
- dans DDPBinstaller, entrez le mot de passe que vous avez mis sur la Playbook 
- ajoutez les applications sous format .BAR en cliquant sur "Add"
- cochez les applications et installez les en cliquant sur "install"

Sources: Moi-même, FrPlaybook.fr , Crackberry.com

lundi 8 octobre 2012

ZTE et Huawei déclarées "menace pour la sécurité nationale" par le Congrès américain

Alors que la Chine est déjà en conflit diplomatique et maintenant économique avec le Japon (notamment secteur automobile) suite au contentieux concernant les îles Senkaku, sa relation avec les Etats-Unis risque de se tendre aussi. 

Les faits:
En effet, la Commission du renseignement du Congrès américain serait en train de préparer un rapport déclarant les deux entreprises chinoises Huawei et ZTE comme des "menaces pour la sécurité nationale des Etats-Unis". Ce travail est issu d'une longue enquête de 11 mois.
Le Congrès américain se justifie en arguant que Huawei et ZTE ne peuvent pas garantir leur indépendance vis à vis du pouvoir politique chinois. Cela sous-entend que les deux géants des télécommunications pourraient être des "chevaux de Troie" afin de faire de l'espionnage industriel, économique, militaire, voire des cyber-attaques (à la StuxNet par exemple).
Auditionnés par les parlementaires, les représentants de Huawei et ZTE ne semblent pas les avoir convaincus et rassurés. La Commission du renseignement a même déclaré que "La Chine a les moyens, l'occasion et les motivations pour utiliser les sociétés de télécoms à des fins malveillantes". On sent avec cette phrase que l'ambiance entre les deux pays risque de se tendre.
Ainsi le dirigeant de Huawei, n'est autre que Ren Zhengfei, un ancien gradé de l'Armée chinoise.
Le rapport énonce également des faits de corruption, pots de vin. ZTE est même accusé d'avoir vendu du matériel informatique américain à l'Iran, enfreignant de fait l'embargo états-unien.
Des soupçons planent aussi du fait qu'elles ont connu une croissance exponentielle, jusqu'alors inconnue dans ce secteur très capitalistique. Elles étaient encore des start-ups il y a une dizaine d'années. Un soutien du gouvernement chinois semble donc inévitable. 

Huawei et ZTE?
Si vous n'êtes pas passionné par les nouvelles technologies ou la finance, vous ne devez pas connaitre ces deux entreprises. Cependant, elles sont de véritables géantes de le monde des télécommunications et plus généralement de l'électronique. Elles produisent principalement des infrastructures de télécommunications et des terminaux mobiles. C'est ces derniers qui sont connus du grand public. Jusqu'à il y a peu de temps les téléphones et smartphones étaient vendus en France, sous marque blanche par les opérateurs (Orange, SFR, Bouygues Telecom, ...). Mais depuis environ 2 ans, leurs terminaux sont également vendus sous leur marque propre (ex: Huawei Ascend), avec des modèles allant de l'entrée de gamme au très haut de gamme, concurrençant sous Android Samsung, HTC ou encore Motorola.
Huawei est non cotée en bourse et n°2 mondial des infrastructure télécoms derrière Ericsson et devant des géants historiques tels que Cisco, Nokia-Siemens et Alcatel-Lucent. Huawei est n°6 mondial sur les téléphone mobiles.
ZTE, de son coté, est le n°5 mondial sur les infrastructures et n°4 sur les téléphones mobiles.
Les Etats-Unis ne représentent que 3 à 5% de leurs chiffres d'affaires, bien moins que l'Europe qui est leur second marché après l'Asie.

Les implications:
Elles sont assez simples. Tout d'abord, les administrations américaines n'achèteront pas de produits et de technologies de ces deux entreprises. Ensuite, le Département d'Etat va enjoindre toutes entreprises américaines de faire de même et peut-être empêcher des projets communs, des prises de participations ou des fusions. Il va aussi préconiser aux entreprises nationales de ne pas travailler avec elles et il en sera probablement pareil pour les appels d'offres aux entreprises étrangères.

En dehors des USA?
L'Australie a suspendu par veto un contrat d'une valeur de 30,5 milliards € avec Huawei en mars 2012.
En France, le fameux Jean Marie Bockel a dirigé un rapport en juillet préconisant un boycott de certains produits Huawei et ZTE.
Cependant, d'autres pays européens se montrent plus conciliants. Ren Zhengfei (PDG Huawei et ex militaire) a été reçu par David Cameron à Londres en septembre après avoir investi 1,6 milliards € en Grande Bretagne.

vendredi 5 octobre 2012

Ma visite du Mondial de l'Auto 2012 et mon coup de gueule

Jeudi dernier j'ai visité le Mondial de l'Auto 2012 de Paris. 
Cette édition est bonne mais n'est pas un "grand cru". Parmi les bonnes nouveautés j'ai noté les Renault Clio 4 et Zoe, Ford Mondeo, Skoda Rapid, Mercedes CLS Shooting Brake et Classe A, Jaguar F-Type et XF SportBrake, le Land Rover Range Rover, Ferrari F12 Berlinetta, McLaren P1, Exagon Furtive eGT. 

Mes coups de coeur sont les Opel Adam, Mercedes Classe A et Jaguar F Type.

Choses étonnantes: taille stand Seat, banquette Renault Zoe et piano Peugeot
La marque ibérique disposait d'un stand de très petite taille et sans animation, en face de celui de Skoda avec animation, sans exagérer 4 fois plus grand et à coté du stand Bentley, de la même taille. Est ce un indice du début d'un désengagement du groupe Volkswagen, alors que Seat n'a jamais été rentable depuis son rachat? La comparaison avec Skoda est cruelle car c'est son opposé. Si Seat se vend mieux que Skoda en France, Espagne et Portugal, c'est l'inverse dans presque tous les autres pays (Seat 350.000 unités contre 789.000 pour Skoda). Skoda est avec Audi, la pépite du groupe VW.
Autre aspect qui m'a surpris, c'est l'extrême mollesse de la banquette de la Renault Zoe. Je n'avais jamais connu ça. C'est très proche d'un canapé de salon. Quid du confort sur de longues distances (enfin permises par la batterie)?
Le piano Peugeot, vaste sujet. C'est en fait un piano de la célèbre marque française Pleyel, dont le dessin et la conception ont été faits en collaboration avec le nouveau Centre de style Peugeot, un équivalent de Porsche avec sa division Porsche Design. Il s'agit de vendre son expertise à des industriels d'autres secteurs. Pourquoi pas, mais présenter ce piano dans la situation actuelle de PSA, et en plus au Salon de l'Auto est selon moi une erreur de communication via à vis des syndicats et des clients qui peuvent être perplexes quant aux priorités du groupe. Chez Peugeot il y avait aussi le concept 2008 avec son vert fluo flashy façon test de vision (voir photos).
L'absence des deux britanniques Lotus et Aston Martin. Etrange quand on sait que Lotus a beaucoup investit au Mondial de l'Auto précédent.

Coup de gueule: Avec mon 1,72m, ma tête touche le toit aux places arrières dans plusieurs voitures
C'est un carton rouge que je décerne à plusieurs voitures, étrangement presque toutes exclusivement européennes. Il est concevable dans des petites voitures du segment A (Fiat 500, Opel Adam, ...) de ne pas pouvoir faire tenir des personnes de plus de 1,70m vu leur vocation. Mais dans des citadines du segment B (Clio, 208, Polo) c'est inconcevable. Elle doivent être un minimum polyvalentes. Ainsi, dans les Renault Clio 1 ou encore Fiat Punto de 2006, ma tête ne touche pas le plafond à l'arrière. Elle font respectivement 3,71m et 3,87m. Alors pourquoi n'est ce plus le cas dans les Clio 4 et Punto actuelles qui sont pourtant bien plus grandes: 4,07m et 4,06m. Les normes de sécurité draconiennes ont un impact sur l'habitabilité des voitures mais à ce point là, c'est suspect. Les ingénieurs ont ils oublié que la banquette n'est pas réservée aux enfants?

Voitures au toit trop bas pour une personne > 1,70m : majoritairement européennes
Citroen C3 (le toit est haut mais plonge très vite à l'arrière)
Peugeot 208
Renault Clio 4 (4,07m pourtant)
Alfa Romeo Mito
Fiat Punto (la génération précédente ne posait pas ce problème)
Lancia Ypsilon
Audi A1
Seat Ibiza
Volkswagen Polo
Nissan Juke (et un cross over citadin dont le toit descend trop vite à l'arrière)

Voitures au toit assez haut pour une personne > 1,70m : majoritairement asiatiques
Dacia Sandero
Ford Fiesta
Skoda Fabia (seule rescapée du groupe Volkswagen)
Chevrolet Aveo
Kia Rio
Hyundai i20
Honda Jazz
Mazda 1
Toyota Yaris (pourtant la plus petite de la catégorie avec 3,89m, grand sentiment d'espace intérieur)

Sources:  Moi même     Cliquez sur les photos pour les agrandir, je les ai prises avec mon Samsung Galaxy Note en 8 mega pixels

Jaguar F-Type  (magnifique)

Jaguar F-Type  (toujours magnifique)
Opel Adam  (Très jolie et dynamique, et oui une Opel pas tristounette ça existe maintenant)
Opel Adam (tableau de bord très sympa, lisible et insers façon carbone) dashboard
Opel Adam (option toit illuminé par Led assez agréable) roof
Mercedes SLS AMG Electric Drive (bleu mirroir)
Peugeot 2008  (vert fluo ultra flashy façon test de vue d'un ophtalmologue)
Peugeot iON Police (Surprenant)
McLaren P1  (La bête surpuissance et ultra légère, LA supercar du salon)

mercredi 26 septembre 2012

Faille de sécurité sur plusieurs smartphones: tester le sien

L'excellent site dédié aux Windows Phone, SmartphoneFrance a eu la bonne idée de créer une méthode pour voir si son téléphone est potentiellement vulnérable à la dernière faille de sécurité qui touche nos smartphones. Nos smartphones peuvent interpréter des codes HTML en commande. Ici, il s'agit plus précisément avec un code USSD, de pouvoir lancer des appels à l'insu du propriétaire, voir d'effacer le contenu de l'appareil.

Tester son téléphone avec la méthode Smartphone France:
C'est simple sur son téléphone il suffit de lancer le navigateur internet et de taper www.smartphonefrance.info/ussd.asp . Selon les smarphones un menu va apparaitre et 3 possibilités:
- rien ne se passe : téléphone non vulnérable
- demande de confirmation pour obtenir le numéro IMEI: téléphone non vulnérable
- affichage de numero IMEI: téléphone vulnérable 

Mes tests: (N'hésitez pas à me communiquer vos tests dans les commentaires pour agrandir la liste)
HTC Desire (Android 2.3.7): VULNERABLE
HTC Desire HD (Android 2.3.5): VULNERABLE
HTC Explorer (Android 2.3.6): VULNERABLE
HTC Wildfire (Android 2.2.1): VULNERABLE
HTC Sensation (Android 4.0.3): VULNERABLE
HTC One S (Android 4.0.4): VULNERABLE
HTC One X (Android 4.0.4): VULNERABLE
Motorola Defy Mini (Android 2.3.6): VULNERABLE
Motorola Defy+ (Android 2.3.6): VULNERABLE
Motorola Razr XT910 (Android 4.0.4): pas vulnérable
Sony Ericsson Xperia Arc (Android 2.3.4): VULNERABLE
Sony Ericsson Xperia Kino (Android 2.3.4): VULNERABLE
Sony Ericsson Xperia Play (Android 2.3.4): VULNERABLE
Sony Ericsson Xperia X10i (Android 2.3.3): VULNERABLE
Sony Ericsson Xperia S (Android 4.0.4): VULNERABLE
Samsung Galaxy Ace (Android 2.3.5): VULNERABLE
Samsung Galaxy Pro (Android 2.2.2): VULNERABLE
Samsung Galaxy S2 (Android 4.0.3): VULNERABLE
Samsung Galaxy S2 (Android 4.0.4): pas vulnerable
Samsung Galaxy Note (Android 4.0.4): pas vulnérable
Samsung Nexus S (Android 4.1.1): pas vulnérable

LG Optimus 7 (WP 7.5): pas vulnérable
HTC Mozart 7 (WP 7.5): pas vulnerable
HTC Titan (WP 7.5): pas vulnerable
HTC Trophy (WP 7.5): pas vulnerable
Nokia Lumia 800 (WP 7.5): pas vulnerable
Samsung Omnia 7 (WP 7.5): pas vulnerable

HP Pre 3 (WebOS) : pas vulnerable

Source: SmartphoneFrance et mes tests

vendredi 21 septembre 2012

iPhone : la distortion de la réalité par le marketing

Il m'arrive très rarement d'écrire des tribunes, mais la sortie de l'iPhone 5 le mérite.

Mise en garde afin d'éviter les troll et fan boys pro ou anti iPhone:
Je suis un grand utilisateur de smartphone, ainsi comme vous pouvez le voir (ma liste de téléphones), j'utilise beaucoup d'OS différents comme Symbian S60, WebOS, WP7, Android (de 2.1 à 4.0) et bien sûr iOS. Les seuls que je ne connaisse pas bien sont Bada (Samsung) et BlackBerry OS, bien que je connaisse sa déclinaison sur tablette (BlackBerry QNX).
Le but de cette tribune n'est pas de critiquer ou d'encenser le smartphone d'Apple, il s'agit juste d'essayer d'avoir un regard objectif.
Ainsi, n'hésitez pas à intervenir dans la partie commentaire de cet article, pour ajouter des éléments, des corrections à mes erreurs, ... Mais restez courtois et polis, ce genre de sujet part souvent dans une agressivité extrême avec une bataille de chapelles.

Les faits:
Le 29 juin 2007, Apple a fait pour la première fois son entrée sur le marché de la téléphonie avec le lancement de l'iPhone. Il est impossible de nier que la marque à la pomme a révolutionné ce marché en de nombreux points. Mais, il faut aussi dissocier le "story telling", de la vraie innovation. Car beaucoup de monde pense à tord que certaines nouveautés sont le fait de la firme de Cuppertino, alors qu'elles étaient déjà présentes chez ses concurrents.

L'iPhone, un nouvel arrivant innovant:
Il est incontestable que l'iPhone a bousculé le marché de la téléphonie. 
Ainsi, s'il n'est pas le premier téléphone tactile comme beaucoup de personnes le pensent (ex: téléphones sous Windows Mobile, notamment Qtek devenu HTC), il est le premier à avoir adopté la technologie de la dalle tactile capacitive. Le capacitif a permis de donner un essor car la précision est bien supérieure au résistif et rend possible de nouveaux usages avec la possibilité d'utiliser plusieurs points de pression comme le "pinch to zoom". Dés lors, les téléphones abandonneront le stylet, même s'il est réapparu pour certaines utilisations (ex Samsung Galaxy Note).
Une autre avancée a été faite sur le dessin. L'iPhone a édicté de nouveaux standards en termes de taille, d'épaisseur et de poids.
Mais la plus grande innovation la marque californienne est sans aucun doute l'App Store. En effet, avant l'App Store, s'il existait déjà des boutiques notamment sur Symbian et Windows Phone, aucune n'était réellement unifiée et simple d'accès, chaque éditeur avait la sienne. Par la suite, les concurrents ont vite réagi: Nokia (Ovi Store pour Symbian), BlackBerry (App World), Google (Android Market), Microsoft (Marketplace), WebOS (App Catalog), ... Apple a aussi eu l'idée lumineuse de vendre via son App Store de la musique, et ainsi Apple est simplement devenu le premier vendeur en ligne de musique au monde, devant Amazon. C'est l'une des principales sources de revenue de la marque. Depuis, les concurrents l'ont là aussi imité. Enfin, Apple a rendu possible l'interconnexion, un titre ou une application peut être téléchargé sur tous les appareils (iPhone, iPod et iPad) connectés au même compte utilisateur sans avoir avoir besoin d'être acheté une nouvelle fois.

L'iPhone qui proclame des innovations, ... déjà existante ailleurs:
C'est là que le génie de la communication et la puissance d'Apple se matérialise le mieux, faire croire que quelque chose est nouveau, alors qu'il existe déjà ailleurs.
Tout d'abord, il y eu la 3G, car en effet chose incompréhensible, la première génération d'iPhone était seulement GPRS et Edge. Cela faisait déjà 2 ans et demi que des modèles 3G étaient disponibles, même sur des gammes basiques notamment chez Nokia et Sony Ericsson (ex: Nokia 6630 décembre 2004 et SE V800 novembre 2004). Cela fait un sacré retard.
Autre fait d'arme d'Apple, avoir communiqué sur l'apparition du MMS comme une révolution en 2009 sur l'iPhone 3G (et encore pas à sa sortie), les premiers terminaux compatibles datent de 2004, soit 5 ans.
SIRI: le fameux système de commande vocale. Là aussi s'ils étaient moins performants, Android, Nokia sur Symbian et Microsoft sur Windows Phone proposaient déjà des systèmes (écriture vocale sms, lancement de fonctions, ...).

Des manques surprenants persistent
Apple a toujours été à l'image de Palm, une entreprise qui pense différent. En soi, c'est une bonne chose car ça permet d'aborder les choses sous un autre angle et d'apporter des solution "différentes". 
Mais cela amène à des manques surprenants tels que:
- la batterie inamovible (que certains fabricants ont copié malheursement)
- le connecteur propriétaire alors que les autres sont en micro USB (Nokia, Motorola, Samsung, LG, HTC, BlackBerry, Sony, Huawei, Panasonic, ...)
- l'absence d'accusé de réception pour les sms
- pas de radio FM
- le bridage du bluetooth, pas possible d'envoyer des photos, musiques, documents 
- iPhone pas reconnu comme UMS, c'est à dire comme périphérique de stockage externe, à l'image d'une clé USB. Pour faire des transferts avec un ordinateur il faut obligatoirement passer par iTunes, impossible de le faire directement par l'explorateur comme sur Android ou BlackBerry. 
- pas de vraie visiophonie. Apple propose uniquement FaceTime qui ne fonctionne qu'en WiFi et avec d'autres produits Apple (Mac, iPhone, iPod, iPad), La vraie visiophonie passe par la 3G et 3G+ et est compatible entre les marques.
- Systeme de guidage complet toujours absent. Il aura fallu attendre l'iPhone 5 pour qu'Apple propose un logiciel de cartographie avec guidage. Les téléphones sous Android et les Nokia (Symbian et Windows Phone) le proposent gratuitement depuis plusieurs années. Ils sont même passés à la fonction "offline", c'est à dire la possibilité de télécharger sa carte avant, ce qui évite d'utiliser la connexion réseau, pratique pour l'étranger notamment.

Bilan:
Apple avec son iPhone a incontestablement modifié le paysage de la téléphonie et permis l'essor actuel des smartphones sous la forme que l'on connait. La marque à la pomme a aussi crée de nouveaux usages avec son joujou.
Mais, il convient cependant de faire la différence entre ce que l'iPhone a réellement apporté et ce qu'Apple clame, car l'écart est parfois grand. Le département marketing et communication est tellement efficace qu'il parvient à créer des contre-vérités dans l'esprit du consommateur, sans pour autant mentir. C'est un excellent travail d'analyse psychologique. 

Sources: Moi-même

jeudi 20 septembre 2012

D8 et D17: Adieu Direct 8 et Direct Star

En début de soirée les deux chaînes du groupe Bolloré seront effectivement absorbées par le groupe Canal+. Ainsi Direct 8 et Direct Star vont être respectivement renommées D8 et D17 ce jeudi soir (20 septembre), mais la nouvelle grille ne commencera que le 8 octobre. Ce rachat total a été rendu possible avec l'autorisation du Conseil Superieur de l'Audivisuel (CSA) en date du mardi 18 septembre.
Le CSA impose néanmoins à Canal+ des conditions: 
- 3 premières années une seule soirée/semaine de série US inédite. Puis 80/an ensuite.
- 730 heures minimum de programmes inédits
- Delai de 18 moins minimum entre diffusion de séries françaises inédite par rapport à Canal+
- Obligation d'investissements dans films et séries françaises
- 20 films inédits par moi maximum
- Obligation d'achat des droits de diffusion de films au budget inférieur à 7 millions €
- Diversification des programmes sportifs diffusés
- D17 devra continuer l'engagement de direct Star en tant que chaîne musicale
L'obligation d'une seule série US par semaine est un gros coup dur.

Une chaine qui fait peur aux autres:
Canal+ a décidé d'investir massivement. A terme, la grille devrait coûter annuellement 150 millions €, soit trois fois plus que celle de Direct 8. Des présentateurs connus sont de la partie: Guy Lagache, Daphné Roulier; Cyril Hanouna, Audrey Pulvar, Laurence Ferrari et même Roselyne Bachelot en chroniqueuse. Cela en fera de loin la première chaîne de la TNT pour les investissements. Le but est de passer de 2,2% de part de marché à 4%.

La programmation pour la première journée: 8 octobre 2012:
06h00 : Matinale
08h00 : Télé achat
09h35 : A vos assiettes
10h15 : Maigret
12h00 : JT
12h15 : Le grand 8 (talk show avec Laurence Ferrari)
13h45 : Affaires non classées
15h40 : Leverage (série)
16h45 : Le grand 8 (redif de 12h15)
18h15 : Touche pas à mon poste
19h40 : JT
19h55 : Météo
20h00 : H (série française)
20h30 : Palma show
20h50 : 2 films (Le 13ème guerrier et Judge Dredd)

Pour rappel:
Direct 8: 31 mars 2005 par le groupe Bolloré.
Direct Star: 17 octobre le groupe Lagardère crée Europe2 TV, qui se renomme Virgin 17 en 2007. 1er septembre 2010, rachetée par Bolloré et renommée Direct Star.

Le CSA est-il devenu fou avec sa régulation à l'outrance?
Mais ceci révèle une grande faille dans le système français. Le CSA, à force de réglement sur des ratio de diffusion affaibli l'attractivité des chaînes françaises, obligées de proposer des programmes que les téléspectateurs aiment peu. Pendant ce temps les acteurs d'internet tels que Google, Amazon, Netflix et Apple fourbissent leurs armes et proposent les programme sans aucune régulation. Le CSA et sa rigidité peut-il amener à la fin des chaines françaises?

vendredi 7 septembre 2012

PSA dans une spirale auto destructrice?

Les faits:
Hier encore je vous parlais des difficultés qu'éprouve le groupe PSA Peugeot Citroën depuis quelques années avec des ventes en berne, un rapprochement stratégique avec General Motors qui peine à porter ses fruits, une profitabilité qui ... s'effrite et un cours de bourse qui dévisse. Ainsi, depuis le début de l'année, la capitalisation boursière du groupe français a chuté de 43% depuis janvier 2012, faisant du capital flottant seulement la 72ème valeur du SBF120. En 5 ans, le titre PSA a perdu 90% de sa valeur. C'est donc sans surprise que PSA a été éjecté du CAC40 hier, jeudi 6 septembre, au profit du chimiste belge, Solvay.

Les conséquences:
PSA se retrouve donc dans une situation encore plus critique, car sortir du CAC40 va avoir un impact sur les investisseurs et actionnaires. En effet, certains actionnaires ou fonds d'investissement ne s'intéressent presque exclusivement qu'au CAC40 et par conséquent réduire le nombre de personnes suivant le titre. Autre séisme, car PSA faisait partie du CAC40 depuis sa création, en 1987, sans interruption. La prise de participation par General Motors à hauteur de 7% n'aura pas réellement convaincu les investisseurs.

Mon analyse personnelle:
Depuis juillet 2011, l'action PSA a perdu 80% de sa valeur. De plus, les agences de notation Standard & Poor's et Moody's on dégradé la note du groupe de "BB" à "Ba2". Les ventes au premier semestre 2012 sont en baisse de 13%. Comme je vous l'ai exposé dans mes précédents articles, je suis très circonspect au sujet des décisions prises par la direction depuis 5-6 ans. 

Il apparaît clair que Peugeot et Citroën subissent la conjoncture économique et le marché européen atone. Mais, il faut remettre les données en perspectives. Le groupe français est l'un de ceux s'en sortant le moins bien, seul Opel fait pire. A l'inverse, les marques premium (Audi, BMW, Mercedes et Volvo) se portent très bien, ainsi que le groupe Volkswagen (Volkswagen et Skoda en tête). Peugeot paie également le prix de sa faible internationalisation. La présence du constructeur est seulement significative en Amerique du Sud et un peu en Chine. Pour Renault c'est encore pire. Corollaire, le groupe français est trop dépendant du marché européen et de ses problèmes actuels. A cela, s'ajoute le fait que ses marchés les plus favorables sont les plus touchés (Portugal, Italie, Espagne).

Il faut également parler de l'image de marque véhiculée, et cela touche également Renault. Les trois marques françaises, depuis une dizaine d'années, ont vu leur image de marque se dégrader au profit des marques allemandes notamment. Ceci est surtout dû à des modèles à la fiabilité discutable (ex: Renault Laguna 2) et à des politiques de communication pas assez axées sur cette valeur.

Autre axe, le design des modèles qui selon moi peut rebuter. Peugeot s'est mis en tête de dessiner des modèles avec une forte personnalité, surtout la face avant avec par exemple la grille de calandre "coupe-frites". Mais cela peut déranger, les chiffres de vente le montrent. Quelles voitures se vendent le mieux en ce moment en Europe? Les Ford Fiesta et Focus, et les VW Polo et Golf, qui sont des modèles de classicisme et de sobriété esthétique. 

Des choix de gamme discutables. Par exemple, Peugeot et Citroën n'ont jamais proposé de SUV de taille moyenne (segment Nissan Quashqai), pourtant très profitable financièrement. Il n'y a eu que le duo 5008/C-crosser basé sur le Mitsubishi Outlander, mais c'est un échec, car trop grand. Ce n'est que cette année que le duo C4 AirCross et 4008 basé sur le Mitsubishi ASX est sorti. Pendant ce temps, les Audi Q3, BMW X1, Ford Kuga, Mercedes GLK, Honda CR-V, Hyundai ix35, Land Rover Freelander, Mazda CX-5, Toyota Rav4, Volkswagen Tiguan et Volvo XC60 ont verrouillé le marché. Il fallait se lancer avant. 

Une question se pose. Que va devenir le partenariat avec General Motors, qui est même devenu second actionnaire de PSA après la famille Peugeot avec 7%? PSA a besoin de GM pour s'implanter sur les marchés étrangers et reduire les coûts de développement et d'achats. GM de son coté à besoin de Peugeot pour aider Opel. Mais la sortie du CAC40 risque d'affoler les petits actionnaires et fonds de pension américains du géant de Detroit. Ou alors cela peut hypothétiquement accélérer un processus de rachat partiel?

En espérant que des décisions différentes seront prises (choix des modèles, design plus sobre, travail sur l'image de marque, ...), afin  de remettre PSA dans de meilleures dispositions.

mardi 4 septembre 2012

PSA Peugeot-Citroen : de moins en moins d'amortisseurs maison.

Peugeot 309 GTi
C'est une info assez préoccupante qui est tombée en catimini pendant le weekend. PSA via un communiqué de CCFA (Comité des constructeurs français) a annoncé qu'il réduira sa production d'amortisseurs. A terme, les amortisseurs maison devraient se trouver dans seulement 1/3 des véhicules produits par le groupe.

C'est un lourd revirement quand on sait qu'avec les moteurs diesel, la tenue de route était l'un des grands points fort de Citroen et PSA, et celà, grâce au couple amortisseur/châssis maison. Ainsi les 205/309, 405, 406, 605, 607 et bien d'autres modèles étaient souvent classés comme les meilleurs en tenue de route dans leur catégorie respectives. Le plus grave est que PSA avait une très bonne avance technologique au sujet des diesel au début des HDi, en se hissant au même niveau que FIAT (le créateur sur l'Alfa Romeo 156). Mais maintenant certaines marques l'ont dépassé comme le groupe Volkswagen, mais surtout Mercedes, Honda et Mazda avec leurs dernières gammes diesel (Common Rail 3ème et 4ème génération). Il y a peu de temps encore, le groupe français était le premier fabricant mondial de moteurs diesel, vendus à nombre de constructeurs. Il est donc très dommageable que PSA agisse de cette façon pour les amortisseurs car quand on dispose d'une telle expertise, valorisable et reconnue, s'en priver, c'est ne pas profiter d'un avantage compétitif.

A ce jour, si je ne me trompe pas Peugeot est le seul constructeur à développer en interne ses amortisseurs, tous les autres ayant recours à la sous traitance. Sa renommée vient de son système dit à "multiclapet" plus sophistiqué.

Au niveau emploi cette annonce implique le reclassement 350 salariés sur les 500 alloué à cet élément mécanique. Ceci s'ajoute aux annonces concernant la fermeture du site d'Aulnay sous Bois.

PSA est dans une période assez sombre en ce moment, baisse des ventes, cours de bourse très bas, sous le feu médiatique de la fermeture du site d'Aulnay, perspectives moyennes, rapprochement avec General Motors devient flou, .... Toute l'actualité de Peugeot sur le blog en cliquant ici

Sources: CCFA , Le Point , L'Alsace